Marketing Automation #10 : point de vue de l’utilisateur avec Welink

2 semaines ago
142

Interview de Sandra Teissier, Directrice Marketing Digital chez Welink

Sandra Teissier

 

Billet #10 de notre Dossier “Marketing Automation”

 

Tech Ethic (TE) : Pouvez-vous vous présenter personnellement en quelques mots ?

Sandra Teissier (ST) : Sandra Teissier, je suis CMO chez Welink depuis bientôt 1 an. Auparavant j’ai occupé différents postes à responsabilité marketing dans des entreprises très différentes (Quadient, TheFork), mais toujours avec une forte connotation digitale et des problématiques d’acquisition et d’engagement importantes.
Chez Welink je gère tout le marketing à 360° avec une équipe multiculturelle de 11 personnes. Nous adressons nos différents marchés depuis Paris.

TE : Pouvez-vous nous présenter votre société, votre activité, le marché sur lequel vous évoluez et le business model de votre activité ?

ST : Depuis 2018, chez Welink, nous aidons les petites entreprises à travers l’Europe à acquérir des clients grâce à une visibilité unique et des contacts directs de qualité.
Tous les professionnels, qu’ils soient avocats, comptables, artisans du bâtiment ou architectes, ont le même besoin : faire croître leur clientèle. Mais ils n’ont pas beaucoup de connaissances ni de ressources en vente et en marketing.
C’est pourquoi, pour un forfait annuel de 1 600 €, nous proposons une solution clé en main et intuitive pour développer leur activité.
+5 000 entreprises utilisent déjà la solution Welink et nous intégrons +500 nouvelles entreprises chaque mois.
Il s’agit d’une solution SaaS mais l’humain est toujours au centre de notre relation client, avec des équipes internes de vendeurs au téléphone pour l’acquisition et d’account managers pour le suivi client.

TE : Quelle solution (ou le type) de marketing automation avez-vous déployé ?

ST : Quand je suis arrivé, j’ai tout de suite voulu mettre en place une solution de marketing automation performante, à la fois pour alimenter l’acquisition et pour développer l’engagement de nos clients. Après un benchmark du marché, nous avons choisi Webmecanik car c’est une solution facile à mettre en place (pas besoin d’aide externe), plutôt moins onéreuse que les autres solutions du marché et aussi car dès le début nous avons eu des interlocuteurs de grande qualité.

TE : Comment avez-vous bâti vos scénarios ? A partir de personae ? A quelle fréquence revoyez-vous ces scénarios ?

ST : Nous avons construit plusieurs scénarios qui répondent à plusieurs problématiques de l’entreprise.
Des scénarios d’acquisition qui nous permettent de transformer des prospects froids en prospects chauds prêts à être appelés par nos commerciaux.
Des scénarios dédiés à l’onboarding des nouveaux clients. Mais aussi des scénarios plus transactionnels comme ceux dédiés au recouvrement des impayés.
Et comme nous opérons dans 8 pays et sur plusieurs industries, chaque scénario est décliné par segment.

 

 

TE : Combien de temps a duré le déploiement initial ?

ST : Nous avons mis en place la solution assez rapidement car nous savions exactement ce que nous voulions faire et la logique des scénarios était déjà prête. Nous avons mis 6 semaines seulement entre la signature du contrat et le début des premiers envois.

TE : Avez-vous dû créer beaucoup de contenus et sous quel format ?

ST : Bien sûr pour alimenter ces scénarios, nous avons plusieurs centaines de contenus comprenant les différentes déclinaisons par industrie et par langue. Depuis le simple message email jusqu’au livre blanc, en passant par des landing pages. Heureusement certains contenus existaient déjà et était utilisés pour d’autre campagnes (performance marketing).

TE : Quels autres outils marketing utilisez-vous en complément ?

ST : Pour la relation client, au marketing nous nous appuyons surtout sur l’automation. Le reste c’est l’affaire du service client.
Mais pour l’acquisition nous utilisons tous les leviers digitaux classiques : SEO, paid (SEA & social)…

TE : Pouvez-vous nous parler du avant/après en termes de résultats (engagement, leads, CA …)

ST : On vient de juste de commencer mais déjà les résultats sont là. En 1 mois +150 inbounds (leads) alors que nous ne sommes qu’au début des scénarios. Et surtout se sont des demandes entrantes très qualitatives, beaucoup plus que celles générées via le paid.
Nous avions calculé que le ROI serait là à partir de 60 inbounds (leads), donc on est ravis.
La délivrabilité est nettement meilleure qu’avec notre outils d’emailing précédent, ça change tout.

TE : Quels sont les autres bénéfices que vous avez retirés de l’adoption de cette solution ?

ST : Cette nouvelle solution de marketing automation nous fait gagner du temps grâce à la fluidité de la plateforme (des temps de chargement qui n’ont rien à voir avec ceux de notre solution précédente), à la possibilité d’organiser comme on le souhaite nos scénarios. Nous gagnons aussi du temps à la création de chaque nouveau message car au début nous avons fait intégration un template master très complet aux équipe de Webmecanik, et maintenant nous n’avons plus qu’à aller piocher des blocs parmi ceux disponibles pour faire de nouveaux emails.
Un autre avantage qu’on a trouvé avec Webmecanik c’est la gestion des droits. Cela nous simplifie grandement les choses, notamment pour la traduction des messages dans les différentes langues.

TE : L’adoption de cette solution modifie-t-elle la relation que vous entretenez avec vos clients ?

ST : Maintenant que nous avons un outil performant directement connecté à notre CRM Salesforce, nous pouvons mieux personnaliser nos communications clients.

TE : L’adoption de cette solution modifie-t-elle la relation que vous entretenez votre écosystème de partenaires ?

ST : Non, nous l’utilisons seulement pour l’acquisition et la relation client.

TE : Sandra Teissier, nous vous remercions.

 

A lire aussi dans le cadre de ce dossier :
Marketing Automation, moins mais mieux
Le Marketing Automation, réalité tangible ou infox ?
Marketing Automation : par où commencer ?
Votre Marketing Automation est-il malade ?
Le Marketing Automation dans un contexte E-commerce
Marketing Automation chez SNA : le bon outil pour l’outillage
L’expertise de Grégoire Michel
Marketing Automation : comment le relier à son CRM et Limber
Le relationnel humain : primordial dans la vente B2B

Vous pouvez aussi télécharger le Livre Blanc de Webmecanik

1 thought on “Marketing Automation #10 : point de vue de l’utilisateur avec Welink

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic