Témoignage CRM : SBS Forge, exigence et traçabilité

5 mois ago
87

Interview de Julien Patural, Directeur Général de SBS Forge 

Julien Patural

 

TechEthic : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Julien Patural : Je suis Julien Patural, j’ai 40 ans, je suis ingénieur en mécanique, que j’ai complété par un master en génie industriel et en administration des entreprises. Aujourd’hui, je suis dirigeant de SBS depuis sept ans.

TE : Pouvez-vous maintenant nous présenter votre société, votre activité et le marché sur lequel vous évoluez ?

JP : SBS c’est une entreprise de 70 personnes, qui fait un chiffre d’affaires d’environ 12 millions d’euros par an. Notre ADN est la forge. Notre stratégie repose sur l’excellence opérationnelle, l’amélioration de l’expérience client et le développement de la valeur ajoutée autour de ce métier afin de proposer à nos clients des produits les plus aboutis et la meilleure expérience possible. Aujourd’hui nous sommes un fournisseur de solutions forgées pour des applications critiques et techniques dans des domaines exigeants tels que le nucléaire, la défense ou encore le gaz.

TE :  Quelle est la raison de votre choix d’investir dans la solution SOeMAN ?

JP : J’étais en contact direct avec Michel Gramusset, qui à l’époque faisait de l’accompagnement dans son activité de consulting : on l’a connu au moment où nous voulions former nos équipes commerciales. Sur cette connaissance-là, au moment venu il nous a présenté sa solution numérique. Ainsi, comme nos équipes étaient formées selon la méthodologie de Michel Gramusset, au moment où nous avons voulu investir dans un CRM le choix s’est porté naturellement vers SOeMAN.

TE : En quoi la solution que vous avez retenue se démarquait de l’offre concurrente ? Quels en sont les différenciateurs clés ? 

JP : Les équipes SOeMAN étaient sur le même système intellectuel que Michel Gramusset, on avait face à nous des gens qui proposaient des outils qu’ils avaient eux même conçu en étant auteur de la connaissance des organisations digitalisées et qui était adaptées au monde des PME.
SOeMAN est une petite structure, flexible, agile et que les équipes ont su réadapter l’outil suite à nos nombreuses demandes. La force du groupe pour nous, c’est surtout l’adaptabilité face à nos besoins d’évolution constante. En fait, on a compris que SOeMAN n’était pas juste un CRM, mais aussi l’assurance d’une expertise, une vraie solution qui nous permettait de comprendre très rapidement comment intégrer le numérique dans nos pratiques.

TE : Pouvez-vous préciser à quel problème opérationnel ou organisationnel et/ou à quelle évolution ou transformation vous vouliez répondre en déployant cette solution ?

JP : Nous avions surtout un problème de structuration et de méthodes dans notre approche de la relation client : le service commercial était structuré, au sens qualité du terme, mais manquait d’outils, de standards et de méthodes.
SOeMAN nous a surtout apporté de la méthode, de la structuration et de la data exploitable. Évidemment comme n’importe quelle solution informatique, il y a une première phase d’adaptation car prendre des bonnes habitudes c’est compliqué ! Puis une fois l’outil maitrisé, en formalisant et imposant un cadre, il nous a permis d’améliorer notre process commercial. Finalement, on se rend compte du gain de temps : d’abord dans l’encadrement de l’analyse des données et puis pour les utilisateurs, une fois qu’ils ont compris l’outil, l’utilisation est facile et leur permet de retrouver les informations beaucoup plus rapidement.

TE : Si l’adoption de cette solution s’inscrit dans un processus de transformation digitale important, va-t-elle jusqu’à contribuer à modifier votre approche ou modèle économique sur votre marché ? 

Au début on voulait surtout digitaliser la partie commerce : le but était que les commerciaux puissent avoir un suivi des échanges entre les commerciaux terrain, les sédentaires, le suivi des devis. On s’est rendu compte que comme il nous fallait une grande expertise et une grande qualité par soucis de sécurité, on ne pouvait pas se permettre d’avoir un angle mort numérique aussi important. SOeMAN Group a permis l’intégration des données de l’ERP sur SOeMAN et on a pu automatiser les revues de contrats et les revues de projets.

On a pu progressivement aussi traiter la partie non-conformité. On a pu donc répondre à une autre problématique qui était l’éclatement des données de la partie suivie de qualité qui est impérative chez nous. En fait, cette partie cannibalisait notre temps, et au lieu de pouvoir nous concentrer sur l’amélioration du service et la résolution des problèmes on perdait du temps sur la communication des données entre nous.

TE : Pensez-vous que le déploiement réussi de ce projet va servir de catalyseur ou d’accélérateur de la transformation digitale de votre entreprise dans d’autres domaines ?

JP : SOeMAN est au cœur de la transformation digitale, il pilote l’ensemble de la chaine digitale de notre entreprise. Clairement, la plateforme est centrale dans notre organisation, de notre communication entre les équipes et il garantit la cohérence sur notre partie management et commerciale au fil du temps. Les gens peuvent partir mais le système reste et les données de SOeMAN aussi.

Maintenant on peut aller beaucoup plus loin dans la proposition de valeur et on a vraiment des processus automatisés ! Et puis on a confiance dans les équipes de SOeMAN on sait qu’ils sont disponibles et réactifs donc on a vraiment aucune raison de changer.

TE : Merci pour cet échange M.Patural.

 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à télécharger le Livre Blanc proposé par Soeman : « La Transition Numérique bouleverse la fonction commerciale » :

couv-livre-blanc soeman

 

A lire aussi dans le cadre de ce dossier CRM :
CRM #1 : Des solutions SaaS pour un marché morcelé
CRM #2 : Pourquoi les commerciaux le subissent plutôt qu’ils l’aiment
CRM #3 : Mieux qualifier les prospects avec un outil gratuit
CRM #4 : prospection commerciale : optimisez votre stratégie et vos ventes
CRM #5 : le no-Code expliqué par Sunny Paris
CRM #6 : EverReady, levier pour la performance commerciale
CRM #7 : CRM et Marketing Automation, les meilleurs amis du monde
CRM #8 : gérer un surcroit d’activité dans un contexte Covid
CRM #9 : 7 leviers pour réduire le taux d’attrition
CRM #10 : avez-vous la bonne stratégie commercial grands comptes ?

4 thoughts on “Témoignage CRM : SBS Forge, exigence et traçabilité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contribuer ou publier sur Tech Ethic