SIRH #3 et HRtech : ce que la crise a changé selon ISG

1 mois ago
174

Nous poursuivons notre Dossier consacré au SIRH, et plus généralement à l’évolution des HRtech, après la crise du COVID.

Le cabinet ISG réalise une étude annuelle sur l’utilisation des outils destinés aux Ressources Humaines par les DRH.
Les derniers résultats ont été publiés récemment.

Cette étude vient utilement compléter notre article récent concernant les prévisions de Gartner pour 2021.

Un passage aux solutions HRtech SaaS accéléré

Au cours des dernières années, nous avons constaté une forte demande pour la technologie des ressources humaines, mais les entreprises n’ont pas été en mesure de passer au SaaS aussi rapidement qu’elles l’avaient prévu.

Bien que des défis demeurent, les résultats de l’enquête de cette année montrent une transition plus importante que prévu vers le SaaS.

En examinant les résultats des entreprises dans l’enquête de cette année, 46% indiquent qu’aujourd’hui, une solution SaaS basée sur un abonnement ou hybride décrit le mieux leur plate-forme technologique RH, tandis que les 54% restants utilisent des solutions sur site, hébergées ou développées en interne.
L’adoption du SaaS est plus élevée que prévu sur la base des résultats à l’enquête précédente, en 2019, dans laquelle 41% des répondants s’attendaient à être opérationnels sur une solution SaaS ou hybride en 2020. Le pourcentage de modèles sur site reste presque exactement comme prévu à 31% ; les solutions développées en interne sont passées de 6% à moins de 1%.

étude SIRH 2021

Quels sont les critères de choix principaux ?

Les organisations ont un ensemble d’exigences de plus en plus diversifiées et complexes à évaluer lors de la sélection de nouvelles technologies. Le graphique suivant montre les critères qui guident les décisions de sélection des technologies RH.

La sécurité des données est une fois de plus en tête de liste des priorités dans le choix d’une nouvelle plateforme RH. Cela n’est peut-être pas surprenant une autre année au cours de laquelle les violations de la sécurité des données ont fait la une des journaux dans le monde entier.

La facilité d’utilisation était la deuxième priorité absolue pour la sélection des technologies RH, en lien direct avec les priorités de l’expérience utilisateur et de l’engagement. Nous voyons cela reflété dans les investissements des principales plates-formes HCM, tels que la création de «parcours» cloud pour différencier l’expérience et rationaliser les étapes du processus afin de permettre aux employés de gérer plus facilement les moments critiques tels que l’intégration, la promotion ou la prise de congé.

Être connecté à l’échelle mondiale et fournir un accès mobile à la main-d’œuvre n’a jamais été aussi important, et on constate cette dynamique dans les résultats de cette année. L’accès mobile a gagné en importance depuis notre dernière enquête pour devenir désormais une «priorité absolue» ou un «incontournable» pour 61% des répondants. Les capacités de chat, de voix et de libre-service ont également gagné en importance cette année pour une main-d’œuvre plus virtuelle axée sur l’amélioration de la productivité. Surtout, l’accès mobile, le chat et les capacités en libre-service sont également des éléments essentiels pour créer une expérience utilisateur optimale.

Le prix n’était pas un facteur important dans l’enquête, 44% des personnes interrogées le citant comme «peu important».

SIRH et RH 2021

Quels sont les besoins prioritaires ?

Les répondants ont classé leur priorité absolue en matière de dépenses informatiques au cours des deux prochaines années.

La base de connaissances, le portail RH et les solutions de gestion de cas se sont hissées au sommet de la liste des priorités. Les fournisseurs investissent massivement dans cet espace, les fournisseurs HCM tels qu’Oracle, SAP et Workday étendant leurs solutions et rivalisant avec des acteurs plus petits.

L’intérêt pour les suites d’expérience indique que les organisations recherchent des solutions pour les aider à unifier l’expérience des employés de bout en bout, et à soutenir un modèle de prestation des RH plus efficace.
L’analyse est un domaine d’investissement croissant sur le marché – qu’il s’agisse d’analyses HCM, de solutions de points d’analyse RH autonomes ou d’outils de planification stratégique des effectifs. Alors que nous sortons des défis de la santé publique et de l’économie, les organisations travaillent sur les impacts liés à la productivité, aux budgets serrés et à l’évolution des modèles de prestation.

Le besoin de prendre de meilleures décisions, plus intelligentes et plus rapides grâce à des analyses avancées est passé d’un «bon à avoir» à quelque chose qui est considéré comme une activité commerciale critique.
Un autre domaine qui est maintenant considéré comme fondamental est le bien-être des employés.

Les offres de bien-être ont été une stratégie importante pour soutenir les employés pendant la crise. Avec les niveaux croissants de stress et d’anxiété des employés, de nombreuses organisations se rendent compte que la santé des employés est un domaine critique auquel elles doivent s’attaquer. Près de 30% des organisations de notre étude le considèrent comme l’un des principaux domaines d’investissement en 2021 et 2022.

étude SIRH 2021

 

Conclusions de l’étude HRtech et SIRH

Après une année d’incertitude et de changement, les organisations avancent. Elles accélèrent le passage au SaaS RH, et réalisent des économies en matière de RH et d’informatique.

Pour mieux positionner votre organisation dans son parcours de transformation numérique, ISG donne les conseils suivants :

  • Aborder le passage au SaaS RH comme une transformation RH. Prenez le temps d’harmoniser et d’optimiser les processus pour générer une expérience utilisateur supérieure et une efficacité des processus.
  • Développer une stratégie technologique RH sur trois ans. Réservez un budget pour l’investissement technologique et l’optimisation continus.
  • Se concentrer sur la promotion d’une plus grande adoption des solutions d’accès direct. Qu’il s’agisse du libre-service des employés et des gestionnaires de HCM, des suites d’expérience des employés, du chat, des solutions mobiles ou autres, une plus grande adoption des outils d’accès direct devrait être une priorité.
    Ne sous-investissez pas dans la gestion du changement – une erreur de calcul courante dans le déploiement de nouvelles technologies RH.
  • Soutenir la main-d’œuvre virtuelle. Avec un segment de la main-d’œuvre censé rester virtuel même au-delà de 2022, assurez-vous de disposer de la technologie, des outils et des politiques RH appropriés pour soutenir une stratégie de travail à domicile à long terme. Au-delà du simple accès direct à la technologie de base, les entreprises ont besoin d’une technologie qui permet les processus RH, comme le recrutement et l’intégration virtuels, ainsi que la technologie pour favoriser les connexions, faciliter l’engagement des employés et encourager la collaboration.
  • Permettre aux gestionnaires d’utiliser l’analytique. Alors que les organisations investissent dans de nouvelles capacités d’analyse, l’utilisation des données pour stimuler l’action nécessite un changement dans la façon dont les gestionnaires fonctionnent. Permettre aux gestionnaires de l’organisation d’utiliser l’analyse pour une meilleure prise de décision dépendra d’un effort de gestion du changement et d’adoption pour renforcer les compétences, générer de nouvelles habitudes, intégrer l’analyse dans le travail quotidien et tirer parti des nouvelles capacités d’analyse.

Pour en savoir plus :
L’étude ISG, en anglais

 

A lire aussi dans le cadre de notre dossier SIRH :

SIRH #1 : un outil de résilience
SIRH #2 : les priorités des DRH selon Gartner

Nous vous invitons aussi à télécharger le Livre Blanc de SIGMA-RH

1 thought on “SIRH #3 et HRtech : ce que la crise a changé selon ISG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic