HealthTech : un outil IA pour l’autodiagnostic cutané

4 semaines ago
91

La HealthTech viendra-t-elle combler les manques de nos systèmes de santé ? C’est une option.

Vous avez peut-être déjà été confronté à ce problème simple de prise de rendez-vous médical. Les dermatologues, comme de nombreux autres spécialistes médicaux, sont saturés.
il est quasiment impossible d’obtenir un rendez-vous avant plusieurs mois, selon l’endroit où vous résidez.

Pour de simples problèmes esthétiques, c’est déjà une longue attente.
Mais s’il s’agit d’une tache ou d’un bouton apparu soudainement, il y a de quoi subir une longue angoisse.

D’ailleurs, on peut se demander si cet état de fait ne va pas générer assez rapidement une “épidémie” liée au cancer de la peau.
On sait en effet que cette pathologie devient plus fréquente avec le vieillissement de la population. D’autant que l’exposition au soleil est de plus en plus intense dans nos sociétés.

Voici peut-être une solution permise par la Healthtech qui va se généraliser dans les années qui viennent.

Google vient en effet d’annoncer, sur son blog, la mise en place d’un outil d’Intelligence Artificielle.
Cet outil fait appel à votre smartphone, pour prendre en photo et analyser la région de votre peau suspicieuse.

Quand l’IA analyse votre peau comme un dermatologue

“Chaque année, nous voyons près de dix milliards de recherches Google liées à des problèmes de peau, d’ongles et de cheveux. Deux milliards de personnes dans le monde souffrent de problèmes dermatologiques, mais il y a une pénurie mondiale de spécialistes. La première étape pour de nombreuses personnes consiste à accéder à une barre de recherche Google. Mais il peut être difficile de décrire ce que vous voyez sur votre peau à travers des mots uniquement.

Notre outil d’aide à la dermatologie alimenté par l’IA est une application Web. Nous espérons la lancer en tant que pilote plus tard cette année, pour faciliter la compréhension de ce qui pourrait se passer avec votre peau. Une fois que vous avez lancé l’outil, utilisez simplement l’appareil photo de votre téléphone. il s’agit de prendre trois images de la peau, des cheveux ou des ongles sous différents angles. On vous posera ensuite des questions sur votre type de peau. Depuis combien de temps vous avez eu le problème et d’autres symptômes qui aident l’outil à réduire les possibilités. Le modèle d’IA analyse ces informations et s’appuie sur sa connaissance de 288 facteurs. Il peut vous donner une liste de conditions de correspondance possibles que vous pouvez ensuite explorer.

Pour chaque condition correspondante, l’outil affichera des informations revues par des dermatologues et des réponses aux questions fréquemment posées, ainsi que des images correspondantes similaires sur le Web. L’outil n’est pas destiné à fournir un diagnostic ni à se substituer à un avis médical, car de nombreuses affections nécessitent un examen par un clinicien, un examen en personne ou des tests supplémentaires comme une biopsie. Nous espérons plutôt que cela vous donnera accès à des informations faisant autorité afin que vous puissiez prendre une décision plus éclairée sur votre prochaine étape.”

Un outil HealthTech certifié CE classe 1 dans l’union européenne

Cet outil n’est pas disponible aux Etats-Unis pour le moment.

Google propose de s’inscrire pour être informé lors du lancement.
Il précise que cet outil HealthTech est basé sur une étude historique, validée par des scientifiques et présentée dans des revues de médecine.

“Notre étude historique , présentée dans Nature Medicine , a lancé notre approche d’apprentissage en profondeur pour évaluer les maladies de la peau et a montré que notre système d’IA peut atteindre une précision comparable à celle des dermatologues certifiés aux États-Unis. Notre article le plus récent dans JAMA Network Open a montré comment les médecins non spécialistes peuvent utiliser des outils basés sur l’IA pour améliorer leur capacité à interpréter les affections cutanées. “

Reste à savoir maintenant si ce type d’outil ne vas pas générer des angoisses encore plus grandes auprès des utilisateurs.

 

Pour en savoir plus :
l’annonce sur le Blog de Google

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic