Diversité et éthique : une voie difficile même pour les GAFAM

8 mois ago
326

Cheminer vers l’éthique et la diversité est semble-t-il une voie semée d’embûches, même si l’on est une entreprise de la taille de Google.

Une information toute récente peut nous en convaincre : l’éviction d’une experte en IA travaillant pour Google.
Timnit Gebru est âgée de 37 ans et est l’une des responsables de l’équipe dédiée à l’intelligence artificielle éthique.
Elle est intervenue à plusieurs reprises dans des débats concernant la diversité dans l’Intelligence Artificielle.

Elle s’est notamment faite remarquer en 2018 lorsque, chercheuse à l’université de Stanford, elle a participé à l’élaboration d’un article mettant en lumière les biais racistes et sexistes de l’intelligence artificielle.

Gebru est largement respectée pour son travail sur les préjugés en intelligence artificielle et est une femme qui représente une diversité rare dans ce domaine.
Depuis 2 ans, elle a souvent pointé du doigt le manque de diversité au sein de la Silicon Valley et exprime ses craintes quant à l’IA et ses déviances, notamment dans le domaine de la reconnaissance faciale.

Elle avait notamment engagé un débat sur les biais de l’intelligence artificielle avec un grand spécialiste français. Ce débat s’était poursuivi jusque sur Twitter, et avait enflammé la “twittosphère”.

Récemment, Timnit Gebru et quatre autres employés de Google ont été sommés par leurs supérieurs de ne pas présenter une étude lors d’une conférence, ou de retirer leur nom de cette dernière.

Elle a déclaré qu’elle avait eu des discussions avec Google au sujet de sa démission. L’entreprise n’était pas en mesure de remplir certaines conditions concernant un document de recherche qu’elle avait co-rédigé. Cependant, lorsque Google a refusé de remplir ces conditions, Gebru n’a pas eu la possibilité de répondre, selon ses dires.

Gebru est devenu une figure renommée de l’éthique de l’IA. Ses travaux ont exploré les biais algorithmiques et les implications de l’exploration de données. Gebru a également cofondé Black in AI, une communauté collaborative qui s’efforce d’augmenter la diversité des personnes employée dans l’intelligence artificielle.

Depuis que Gebru a tweeté les détails de son licenciement, les employés de Google et de grands noms de la recherche sur l’IA se sont ralliés à elle. Jeudi, les googleurs et les universitaires ont publié une pétition appelant la direction de Google à s’expliquer et à “prendre un engagement sans équivoque en faveur de l’intégrité de la recherche et de la liberté académique”.

“Je pensais que c’était une blague parce qu’il semblait ridicule que quiconque licencie @timnitGebru étant donné son expertise, ses compétences, son influence”, a tweeté mercredi l’ ancienne PDG de Reddit, Ellen K. Pao . “C’est l’une des nombreuses fois où je pense qu’il n’y a tout simplement aucun espoir pour l’industrie technologique.”

Pour en savoir plus :
un article du Guardian

1 thought on “Diversité et éthique : une voie difficile même pour les GAFAM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic