Interview : Louis Naugès, Wizy.io, et les Frontline Workers

7 mois ago
2117

Tech Ethic (TE) : Pouvez-vous en quelques mots nous présenter votre société et votre positionnement sur votre marché ?

LN : Wizy.io est une startup francaise née avec des gènes internationaux dès les premiers jours. Nous avons identifié ce qui est le plus grand marché du numérique encore presque vierge de solutions : les FLW, FrontLine Workers, les travailleurs en première ligne.

Ces FLW représentent plus de 75% des travailleurs dans le monde, soit plus de 2,5 milliards de personnes. Jusqu’à aujourd’hui, moins de 20% des investissements dans l’informatique et le numérique leurs sont consacrés.

Les ruptures causées par COVID-19 ont mis en évidence les rôles essentiels de ces FLW. Nous sommes persuadés que les DSI et les dirigeants d’entreprise ont compris ce message et vont investir massivement au cours des 5 prochaines années pour rattraper ce retard.

Wizy.io propose deux solutions SaaS qui s’adressent en priorité à ces Frontline Workers :

  • WizyEMM, un gestionnaire de nouvelle génération de terminaux Android qui équipent la quasi-totalité des FLW.
  • WizyVision, qui met l’image au service des activités FrontLine. Au cours de cet entretien, je vais en priorité présenter WizyVision.

TE : Pouvez-nous préciser quel est le périmètre technico-fonctionnel de votre solution et à qui elle s’adresse en priorité que ce soit en termes de marchés verticaux, de fonctions d’entreprises et de contacts ou d’audience cible ?

LN : La “baseline” de WizyVision résume bien notre position : “Images power Frontline Work”.

Ceci permet à WizyVision d’avoir un message fort et clair vers les entreprises :

  • Au service des processus métiers dans lesquels les FLW sont les acteurs clefs.
  • Utiliser la puissance du multimédia, images et vidéos, pour faciliter l’activité des FLW qui peuvent les saisir avec leurs smartphones ou tablettes.
  • Utiliser l’application mobile spécifique, WizyVu, pour prendre en compte leurs besoins métiers.
  • S’appuyer sur l’outil “No Code” de Machine Learning, WizyML Studio, pour tirer toute la richesse de contenus de ces images : tags, lecture d’étiquettes, identification des objets…
  • Avec des API ouvertes, échanger avec les solutions informatiques existantes et des applications tierces.

TE : En quoi votre offre est-elle différente de l’offre concurrente ? Quels en sont les différenciateurs clés et éthiques ?

LN : WizyVision est la seule solution SaaS “end to end” qui permet aux entreprises employant des FLW de construire rapidement des solutions métiers innovantes.

En mettant les FLW au cœur de notre démarche, nous apportons beaucoup  plus d’intérêt à ces métiers de première ligne. Responsabiliser ces FLW, reconnaître l’importance et la noblesse de leurs activités, c’est très valorisant pour toute l’équipe de WizyVision.

“Ceux qui font, sont ceux qui savent”. WizyVision facilite ce renversement total du paradigme de management. Dans l’ancien monde, la connaissance était supposée aller du siège vers le terrain, en mode top-down. Aujourd’hui, les entreprises innovantes ont compris que la véritable connaissance venait du terrain et qu’il fallait mettre les “cols blancs” au service des FLW, et non pas l’inverse.

Difficile d’imaginer un changement plus profond dans le mode de fonctionnement des entreprises !

TE : Quels sont les usages et/ou les références associées dont vous êtes le plus fiers ou qui illustrent le mieux l’utilisation optimisée qu’un client a fait de votre solution ?

LN : Teréga, qui gère les infrastructures de transport de gaz dans le sud de la France, en complémentarité avec GRTgaz, nous a fait confiance dès le début. Teréga doit se protéger contre un risque majeur : les travaux non autorisés effectués au dessus de leurs 5 000 km de tuyaux. Teréga utilise des milliers de photos aériennes, mais détecter dans ces photos des engins de chantier était une tâche manuelle très complexe et longue. Avec l’aide d’un modèle de Machine Learning spécialisé construit avec WizyVision, il est possible de détecter rapidement des engins de chantiers au dessus des zones où passe les tuyaux de transport de gaz, avec un taux de fiabilité élevé.

frontline workers chantier

TE : Quels sont les bénéfices/ROI qu’il en a retiré ?

LN : Face à un risque systémique, les mesures classiques de ROI sont peu pertinentes. Par contre, les bénéfices métiers sont nombreux :

  • Réduction du risque de rupture de canalisations de gaz.
  • Amélioration de l’intérêt du travail des collaborateurs, qui confient à une solution d’Intelligence Artificielle le plus répétitif et n’interviennent qu’en cas d’alerte.
  • La découverte par cet usage des potentiels de l’image pour les Frontline Workers, ce qui conduit Teréga à envisager d’autres usages de WizyVision comme la maintenance des installations.

TE : Pouvez-vous nous parler de votre modèle économique et peut-être du partage de la valeur ajoutée que vous générez avec votre écosystème de partenaires (fournisseurs, co ou sous-traitants, cabinets conseil, intégrateurs, agences, freelance…) 

Note : vous pouvez aussi aborder des thèmes tels que les abonnements que vous proposez, le paiement à l’usage, une élasticité tarifaire, peu ou pas d’engagement dans la durée…

LN : WizyVision est une solution 100% SaaS, avec des paiements par abonnements. Il y a plusieurs niveaux d’usages possibles :

  • Paiement mensuel pour le premier niveau d’usage, un Digital Asset Center qui permet à tous les collaborateurs de partager en sécurité des contenus multimédia.
  • Paiement annuel pour les usages qui font appel à des modèles de Machine Learning. Ces modèles peuvent être construits, en mode “No Code”, directement par les métiers.

Pour les usages plus avancés, WizyVision s’appuie sur des partenaires ESN ou éditeurs de solutions SaaS dédiées aux Frontline Workers pour répondre aux attentes spécifiques des entreprises.

TE : Proposez-vous aux prospects la possibilité d’essayer votre offre que ce soit par une version gratuite sur un périmètre limité ou par une période d’essai ?

LN : Oui, bien sur, pour le DAC, Digital Asset Center. Il est proposé à 290 € par mois, pour 100% des collaborateurs de l’entreprise, avec un mois d’essai gratuit.

Le Digital Asset Center de WizyVision résout trois “pain points” majeurs liés aux contenus multimédia :

  • Elimination des applications et usages “fantômes” déployés par les métiers.
  • Sécuriser ces contenus multimédias.
  • Assurer la cohérence des contenus utilisés par tous les collaborateurs

TE : Avec quels partenaires technologiques ou stratégiques “souverains” collaborez-vous ?

LN : La dimension “souveraine” du numérique est un sujet complexe. Je suis convaincu que l’Europe et la France ont perdu la bataille des “Clouds Publics”, des IaaS, Infrastructures as a Service. Par contre, avec Wizy.io, nous mettons en évidence que la France a la capacité de proposer des solutions d’usages, SaaS, Software as a Service, compétitives au niveau mondial.

Notre marché est mondial, notre réseau de partenaires est mondial. La France a montré sa capacité à créer des “licornes” dans les logiciels. Il faut continuer à investir massivement dans cette direction et tout miser sur des usages innovants, ce que fait Wizy.io.

TE : Disposez-vous d’un réseau de partenaires intégrateurs/prescripteurs… ?

LN : Wizy.io a depuis sa naissance une stratégie claire : donner la priorité aux partenaires pour toucher rapidement un maximum d’entreprises dans un maximum de pays.

Wizy.io est déjà présent sur les cinq continents avec des partenaires en EMEA (France, Espagne, UK…) en APAC (Australie, Indonésie, Inde, Philippines, Singapour…), sur le continent américain (USA, Chili…) et en Afrique (Maroc, Afrique du Sud…).

Des équipes mondiales dès le début, des partenaires dans le monde entier, tout est en place pour nous permettre de répondre aux attentes des clients, où qu’ils soient. C’est aussi l’un des avantages essentiels du Cloud ; les solutions de Wizy.io sont déjà déployées dans de multiples instances géographiques de GCP, Google Cloud Platform, au plus près de nos clients.

TE : Quelles sont les autres services périphériques ou complémentaires que vous proposez au marché en propre ou via des partenariats ?

LN : Comme indiqué au début de cet entretien, Wizy.io propose aussi avec sa solution SaaS WizyEMM, un service innovant et économique de gestion de terminaux Android, dont sont équipés l’immense majorité des FLW, travailleurs en première ligne.

La synergie entre WizyVision et WizyEMM est forte. Wizy.io a les mêmes clients finaux, que nous adressons avec un réseau commun de partenaires. Wizy.io a déjà des utilisateurs de WizyEMM qui étudient les potentiels de WizyVision, et ce sera aussi vrai dans l’autre sens.

TE : Louis Naugès, je vous remercie.

 

Pour en savoir plus :

Sur les FLW, FrontLine Workers

Sur les solutions proposées par Wizy.io

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic