Le marché du numérique français retrouve sa vigueur en 2021

3 semaines ago
356

Numeum, nouvelle structure accueillant Syntec Numérique et Tech’In France, a dévoilé les résultats de son traditionnel point de conjoncture sur le premier semestre 2021. Bonne nouvelle, dans la mesure où les estimations ont été revues à la hausse, à +4,8% de progression entre 2020 et 2021, contre -4,6% entre 2019 et 2020.

Malgré la crise, ce sont au total 4 600 emplois salariés qui ont été créés en 2020, pour une 11ème année consécutive de croissance de l’emploi dans le secteur numérique. Alors que l’Auvergne Rhône Alpes a été la région la plus prolifique avec + 1 174 nouveaux emplois, trois régions ont vu le nombre d’emplois salariés baisser : l’Occitanie (-427), la Provence-Alpes-Côte d’Azur (-102) et la Normandie (-12).
Pour l’Occitanie, il s’agit manifestement d’une baisse lié à l’industrie aérienne, très impactée par la crise du Covid.

2021 : reprise avérée pour le numérique

Avec déjà un premier semestre encourageant, le secteur numérique français devrait connaître en 2021 une reprise dynamique avec une croissance évaluée à 4,8% représentant près de 54,9 milliards d’euros. Le retour de la croissance s’explique notamment par les dépenses IT qui devraient connaître une évolution importante puisque 54% des DSI (directeurs des systèmes d’information) ont déclaré un budget IT en hausse en 2021. Ce rebond reste toutefois conditionné à la situation économique des clients : la migration vers le cloud, ainsi que l’amélioration des usages de la data constituent les priorités en matière d’IT pour 54% des clients des entreprises du numérique, qui ont déjà lancé ou lanceront des projets en ce sens en 2021.

Pour l’emploi : 95% des recrutements ont déjà été relancés.
Les recrutements de jeunes diplômés ( + 29 % ) et d’alternants (+27%) sont en nette hausse, confirmant l’attractivité du secteur.

Alors que le numérique français avait été le plus impacté en Europe occidentale entre 2019 et 2020 (-4,6% contre -2,4% en moyenne pour la région), il devrait connaître une forte croissance entre 2020 et 2021 selon les prévisions à date, qui le positionnerait devant l’Italie (+4%), au même niveau que la Grande-Bretagne (+4,8%), et juste après l’Allemagne (+6,3%), l’Espagne (+5,3%) et
les Pays-Bas (+5,2%). 5 principaux leviers de croissance semblent se démarquer :

  • La transformation digitale (+10,8% de croissance attendue en 2021) : comme l’expérience client, la digitalisation des process, la dématérialisation…
  • Le Cloud C&SI – Conseil et intégration des systèmes (+28,1% de croissance attendue en 2021): les clouds verticalisés, la collaboration globalisée, la généralisation des approches containers, modernisation et transformation apps/infra…
  • Le Big Data (+23,4% de croissance attendue en 2021) : la collecte et l’usage de la donnée pour faire évoluer les business-modèles, développer de nouveaux services…
  • L’IoT (+21,6% de croissance attendue en 2021) : le développement de nouvelles solutions avec la 5G et l’edge computing…
  • La Sécurité (+9,2% de croissance attendue en 2021) : avec une croissance des investissements et de l’externalisation pour parer à la recrudescence des risques, des attaques…

74% des ESN seraient déjà en croissance sur le premier semestre 2021. Si on observe une baisse de chiffre d’affaires de -4,2% en 2020, le secteur retrouvera la croissance dès 2021 avec +2,6% de croissance prévue.
La transformation vers le cloud, la cybersécurité et la RSE représentent les trois grandes leviers qui permettent de préserver l’activité sur ce début d’année.

Avec 8,3% de croissance pressentie pour l’année 2021, le secteur des Éditeurs de logiciels et plateformes cloud est fortement porté par le modèle du SaaS (hébergement et mise à jour des
logiciels d’exploitation sur des serveurs distants). En effet, le SaaS représentait 46% des nouveaux projets sur les trois derniers mois. Les 3 leviers prioritaires identifiés pour préserver l’activité en
2021 : l’ouverture à de nouveaux clients, le développement de l’activité chez les clients actuels et la R&D avec le développement de nouvelles offres et les nouvelles fonctionnalités. Au premier
semestre 2021, 57% des éditeurs et plateformes étaient déjà en croissance.

Le développement du Conseil en technologies devrait reprendre en 2021 avec une croissance attendue de 5,1%, clivante en comparaison au recul de -12,3% de 2020. 65% des entreprises
du Conseil en technologies étaient déjà en croissance au premier semestre 2021.
A noter que les sujets les plus porteurs auprès des clients sont le Big data, la cybersécurité, la réalité augmentée/virtuelle et l’intelligence artificielle.

 

Cet article est rédigé en collaboration avec Ipresse (Ipresse.net)
Pour recevoir régulièrement les informations de Ipresse, abonnez-vous à sa Newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic