Feedback : faire que managers et collaborateurs se parlent

4 mois ago
180

Entretien avec Benoît CRESSON (BC), CEO de la société hiji

 

Tech Ethic (TE) : Pouvez-vous en quelques mots nous présenter votre société ?

BC : hiji est une appli accessible sur mobile ou ordinateur qui renforce la performance opérationnelle de vos équipes grâce au feedback ciblé. Chacun de nos clients intègre ses propres référentiels métier, pour mesure et faire progresser les compétences de ses collaborateurs sur la base d’évaluations croisées. Notre objectif : que managers et collaborateurs se parlent plus ! Et c’est plus facile en partant d’une base concrète d’objectifs et de compétences.

TE : A qui s’adresse-t-elle en priorité ? 

BC : nos interlocuteurs sont souvent des Directeurs de la Transformation, qui souhaitent ancrer la culture du feedback ou opérer un changement managérial. Comme hiji permet d’identifier les points forts et les axes d’amélioration des collaborateurs, les Responsables Formation ou les DRH sont aussi un bon point d’entrée. Un Directeur Commercial pourra également choisir hiji pour faire progresser ses équipes de vente sur des points précis.

Notre solution est utilisée dans le retail, le divertissement, ainsi que les entreprises qui possèdent des franchises ou des concessionnaires.

TE : Quels en sont les différenciateurs clés et éthiques ?

BC : contrairement à la plupart des outils de feedback, hiji se base sur des référentiels métiers, pas seulement des « ressentis » ou des questionnaires « type ». Notre échelle de notation est bienveillante, allant de « J’apprends» à « J’excelle » sur chaque geste observable : il y a toujours une marge de progression ! L’objectif est que managers et collaborateurs échangent régulièrement, pour que chacun se sente reconnu, soutenu et retrouve du sens dans son métier.

Un autre point différenciant est que nous proposons de supprimer l’anonymat dans les feedbacks : alors oui, cela implique peut-être un biais dans les réponses, mais les échanges qui s’ensuivent sont plus assumés et constructifs.

TE : Quels sont les références qui illustrent le mieux l’utilisation optimisée qu’un client a fait de votre solution ?

BC : La FNAC nous fait confiance depuis le lancement de hiji, et nous sommes en co-construction depuis le début de notre collaboration. Ce client historique nous soumet des suggestions d’amélioration que nous travaillons ensemble.

TE : Quels sont les bénéfices/ROI qu’il en a retiré ?

BC : le retour qui nous a le plus marqués était « nos managers et collaborateurs se parlent ! » ou « on aborde des sujets qu’on n’aurait pas abordés avant ». En termes de KPI, on note une hausse de 4 points du NPS (Net Promoter Score, indicateur de satisfaction client) en un an pour l’un de nos clients, ainsi qu’une augmentation de 55% des échanges en 3 mois chez un autre.

TE : Pouvez-vous nous parler de votre modèle économique ?

BC : notre tarification comprend des frais de setup incompressibles, qui permettent de paramétrer hiji, de l’interfacer avec les SIRH déjà en place et de former les utilisateurs. Ensuite, nous partons sur un abonnement à l’année, dont le coût est en fonction du nombre de licences, à partir de 1€/mois/utilisateur sans l’option enquête 360. 

TE : Proposez-vous d’essayer votre offre que ce soit par une version gratuite sur un périmètre limité ou par une période d’essai ?

BC : notre démo produit est assez poussée et nos prospects sont souvent séduits dès cette étape. En plus de l’abonnement à l’année, nous proposons également des POC (Proof of concept) pour tester la solution sur 3 à 6 mois, avec des licences gratuites pendant ce test. Et en général, essayer hiji c’est l’adopter 😊

TE : Avec quels partenaires technologiques ou stratégiques collaborez-vous ?

BC : il est logique pour nous de nouer des partenariats avec des acteurs du conseil en management. En effet, hiji verra sa force décuplée si nos clients ont développé une culture du feedback, et qu’ils sont prêts à transformer leurs méthodes de management. Nous travaillons depuis longtemps avec MindsUp !, spécialisée dans l’engagement des collaborateurs, et collaborons depuis quelques mois avec Quaternaire, société de conseil en management qui améliore la performance économique et sociale.

Les partenariats sont essentiels pour nous, et nous sommes toujours en recherche de nouveaux acteurs, compatibles avec nos valeurs et notre fonctionnement.

TE : Disposez-vous d’un réseau de partenaires intégrateurs/prescripteurs… ?

BC : Quaternaire et MindsUp, comme évoqué plus haut. Nous sommes également en train d’identifier des partenaires à l’étranger, au Canada et en Belgique notamment.

TE : Quelles sont les autres services périphériques ou complémentaires que vous proposez au marché en propre ou via des partenariats ?

BC : nous travaillons sur des enquêtes d’engagement qui seraient intégrées dans notre appli. Pour le moment, nous pouvons proposer à nos clients divers services complémentaires grâce à nos partenaires (baromètre, formations…). Chaque collaborateur est unique, et hiji va l’aider à s’épanouir dans sa fonction !

TE : Benoît Cresson, je vous remercie.

 

Pour en savoir plus : 

Le Site Web de HIJI

1 thought on “Feedback : faire que managers et collaborateurs se parlent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic