2 mois ago
48

Le cabinet britanique GetApp a réalisé deux études sur l’économie circulaire dans le monde de l’entreprise.

Un premier rapport de GetApp révèle que les consommateurs pensent que l’argent est la principale incitation à promouvoir l’économie circulaire parmi les entreprises.

41% des répondants sont d’avis que les entreprises profitent des processus d’économie circulaire pour bénéficier économiquement des initiatives gouvernementales. Alors que 36% pensent qu’il s’agit simplement d’une politique de greenwashing.

Près des trois quarts (72 %) des répondants se sont opposés à l’affirmation selon laquelle les entreprises en font assez pour réduire les déchets. Tandis que 84 % des consommateurs souhaiteraient plus de transparence concernant les mesures de durabilité des entreprises.
En outre, une majorité globale de 89 % a soutenu que le gouvernement pourrait faire plus pour surveiller la conformité des entreprises aux pratiques d’économie circulaire.
(Rappelons que cette étude porte sur le marché britanique)

L’étude de GetApp révèle également que 39 % des personnes interrogées n’avaient jamais entendu parler du concept d’économie circulaire avant d’en connaître la définition. Une preuve qu’il n’y aurait pas assez de sensibilisation ou d’éducation sur l’économie circulaire.

 

Engagement des consommateurs dans l’économie circulaire

La deuxième étude de GetApp montre comment, tout comme les entreprises, les consommateurs participent principalement à l’économie circulaire pour économiser de l’argent. 50 % ont déclaré acheter des produits d’occasion pour dépenser moins, contre seulement 12 % qui le font à des fins de durabilité.

L’étude de GetApp révèle également la perspective passive des acheteurs vis-à-vis de l’achat de produits d’occasion, puisque 28 % admettent ne pas le faire très souvent, tandis que 15 % n’achètent jamais d’occasion. Parmi les principales raisons invoquées par les personnes qui ne souhaitaient pas acheter d’occasion, on retrouve la préférence pour les produits neufs (64%), suivi par leur appréhension vis-à-vis de la qualité des produits d’occasion (53%) et l’inquiétude quant à la durée de vie l’article durerait (48%).

De plus, 29 % des consommateurs ne vendent pas très souvent des articles d’occasion. Parmi ceux qui le font, trois fois plus de consommateurs ont voté pour gagner de l’argent comme principale motivation derrière la vente d’articles d’occasion (54%), par rapport à ceux qui le font à des fins de durabilité (18%).

 

Dans l’ensemble, l’étude de GetApp révèle à quel point le modèle d’économie circulaire n’est pas suffisamment pris au sérieux par le gouvernement ou les entreprises britanniques. Ce qui à son tour génère de la méfiance parmi le public et réduit donc la probabilité que les consommateurs eux-mêmes y investissent.

De plus, lorsqu’ils participent, leurs principales motivations résident également dans le fait de gagner de l’argent, avant le respect de l’environnement.

 

Pour en savoir plus :
l’article en anglais du site Newswires

Contribuer ou publier sur Tech Ethic