Solidarité as a Service : l’engagement solidaire n’est plus une option

1 mois ago
74

Entretien avec Layticia Audibert (LA), CEO de la société Gandee

layticia audibert

 

Tech Ethic (TE) : Pouvez-vous en quelques mots nous présenter votre société et votre positionnement sur votre marché ?

LA : Gandee est la 1ère plateforme Saas – Solidarité as a Service – permettant aux entreprises de s’engager facilement au profit d’associations répondant à une charte de qualité, donner de la visibilité à leurs actions et partager des résultats concret.

TE : Pouvez-vous préciser quel est le périmètre de votre solution et à qui elle s’adresse en priorité ?

LA : Notre plateforme Saas s’adresse avant tout aux BTOB startups, TPE, PME et ETI qui ont de plus en plus l’obligation de s’engager dans une démarche d’impact social si elles veulent assurer la pérennité de leurs entreprises. Les grandes entreprises ont des contraintes réglementaires et elles les répercutent sur les PME. Or ces dernières manquent de temps, d’outils et de ressources pour le mettre en place. Nos contacts cibles sont les CEO, DG, responsable RSE, RH et Communication.

Pour les entreprises, l’engagement solidaire n’est plus une option si elles veulent valoriser leur marque employeur pour attirer et fidéliser les talents en quête de sens ; faire rayonner leur impact positif auprès des clients, fournisseur, investisseurs ; si elles veulent être compétitif dans le cadre d’appel d’offres ; ou encore si elle veulent concrétiser une politique RSE en agissant sur plusieurs objectifs de développement durable de façon tangible et compréhensible par le soutien à une association.

Nous nous adressons aussi aux associations elles-mêmes qui manquent d’outils digitaux pour collecter et de processus de labélisation pour générer la confiance des donateurs, ce que nous avons mis en place avec notre label Do Good en partenariat avec SGS.

Enfin notre solution est aussi BtoC puisqu’elle permets aux individus de créer des cagnottes solidaires au profit de nos associations partenaires et viraliser le don en invitant leur écosystème à participer.

 

« Pour les entreprises, l’engagement solidaire n’est plus une option si elles veulent valoriser leur marque employeur… »

 

TE : En quoi votre offre est-elle différente de l’offre concurrente ? Quels en sont les différenciateurs clés et éthiques ?

LA : Nous nous occupons de tout pour nos clients et sommes un peu le « all inclusive » du mécénat. Les solutions concurrentes sont plutôt pour les grands groupes et touche des briques (ex don des collaborateurs), mais nos cibles PME n’ont pas le temps ni les outils pour s’occuper de tous ces points : choix de l’association en fonction des valeurs, du métier et de l’ancrage territorial de l’entreprise, présélection d’associations répondant à une charte de qualité, page de collecte de don pour impliquer leur communauté (collaborateurs, clients, partenaires) et kit de communication brandé à leur marque pour donner de la visibilité aux actions et partager des résultats concrets dans leur communication interne et externe.

Nous avons aussi construit un modèle économique très abordable pour permettre à tous de s’engager facilement. Nous avons même des freelances qui sont labélisés Gandee.

TE : Quels sont les usages et/ou les références associées dont vous êtes le plus fiers ?

LA : Nous commençons à étoffer notre communauté d’entreprises engagées et sommes fiers de tous nos clients qui utilisent nos outils de façon optimale en communiquant sur leurs engagements. Ils suivent tous notre line up, qui est une phrase de Gandhi « Donner l’exemple n’est pas la meilleure façon de faire : c’est la seule ». Notre grande fierté est justement que quand une entreprise communique sur ses engagements, cela donne à d’autres l’envie de le faire aussi en se disant « pourquoi pas moi ? ». Notre rêve : que donner deviennent viral quelque soit la taille de l’entreprise pour impacter positivement le monde car chaque geste compte.

Pour donner un cas d’usage récent, un de nos clients avait du mal à faire remplir des questionnaires satisfaction client : il a décidé de donner 2 euros à une association pour chaque questionnaire remplie et il a eu un taux de remplissage supérieur de 63% par rapport à d’habitude.

Un autre à mis un place un système d’incentive solidaire (en plus du financier) pour ses commerciaux : pour chaque lead rentré 1€ donné à l’association, pour chaque client signé : 4€ donné. C’est assez récent et on n’a pas de KPI, mais on sait que les équipes ont été encore plus motivées.

TE : Quels sont les bénéfices/ROI qu’il en a retiré ?

LA : Nous sommes assez heureux que, même si notre offre est encore récente, les bénéfices dont nous avons le retour correspondent à notre promesse : valoriser la marque employeur et attirer les talents ; fierté de la part des clients des entreprises engagées et du coup maintient ou augmentation du CA.

TE : Pouvez-vous nous parler de votre modèle économique ?

LA : Pour les entreprises nous proposons deux formules :

  • La formule 1% To Do Good avec un set up à 200€ et un abonnement de 25€/mois (hors don)
  • La formule Héros avec un set up à 1500€ et un abonnement à 170€/mois (hors don)

La création de cagnotte est gratuite. Pour les donateurs particuliers (incluant les salariés dans les entreprises), nous sommes rémunérés au pourboire, optionnel. Pour les dons des entreprises, nous prenons une commission de 4%. Les dons sur Gandee sont déductibles des impôts (66% pour les dons des particuliers et 60% pour les dons des entreprises).

L’ensemble des dons vont directement sur le compte séquestre ouvert au nom de chacune des associations partenaires.

TE : Proposez-vous aux prospects la possibilité d’essayer votre offre ?

LA : La version Explorateur permet la création gratuite de cagnotte solidaire par les entreprises. Elles peuvent le faire sur des événements ponctuels afin de rendre solidaires par exemple des chalenges sportifs ou des team building ; Ou encore des entreprises ont récemment créée des cagnottes sur Gandee au profit d’associations qui interviennent en Ukraine. Non seulement l’entreprise donne mais elle invite son écosystème : « tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

 

« La version Explorateur permet la création gratuite de cagnotte solidaire par les entreprises. »

 

TE : Avec quels partenaires technologiques ou stratégiques collaborez-vous ?

LA : Nous travaillons avec de grandes associations mais aussi des petites, toutes pour nous sont stratégiques.

A date notre partenaire stratégique est SGS avec lequel nous avons coconstruit notre label Do Good pour garantir la probité des associations et générer la confiance des donateurs et des mécènes. On sait où va l‘argent, à quoi il a servi, l’impact, la bonne gestion, la transparence.

TE : Disposez-vous d’un réseau de partenaires intégrateurs/prescripteurs… ?

LA : Nous n’en avons pas encore mais notre volonté est justement de travailler avec des réseaux de prescripteur. Cela peut être par exemple des banques, compagnie d’assurance, experts comptables et commissaires au compte. L’idée est qu’ils puissent proposer la solution Gandee à leurs entreprises cliente afin de les aider à s’engager dans un politique de transition RSE et d’engagement. Cela pourrait s’ajouter à leur rôle d’accompagnement de leurs clients.

Pour le label Do Good, nous visons à travailler avec des fondations d’entreprises qui soutiennent souvent plusieurs projets : le label leur permettrait de mieux sélectionner les projets à soutenir,

TE : Quelles sont les autres services périphériques ou complémentaires que vous proposez au marché en propre ou via des partenariats ?

LA : Nous proposons des solutions de Team Building solidaires, via des partenaires. Que ce soit des Team Buildings directement RSE, ou encore des plus classique comme des escape game que nous rendons solidaire en faisant gagner des points solidaires qui se transforment en don à l’association.

TE : Layticia Audibert, je vous remercie.

1 thought on “Solidarité as a Service : l’engagement solidaire n’est plus une option

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic