Ces villages qui renaissent grâce au télétravail

4 mois ago
345

Ce n’est un secret pour personne : la crise sanitaire liée au Covid a provoqué l’essor du télétravail.
Simple conséquence, et même obligation, liée au confinement

Nous avons donc assisté ces derniers mois à de grands transferts de populations. D’un côté, des métropoles et grandes villes qui se vident.

De l’autre, des campagnes et territoires autrefois délaissés qui retrouvent un attrait important.

D’où l’idée de quelques maires et élus locaux de surfer sur cette vague pour rendre à leurs villages une activité perdue.
Pour le moment, cette histoire se passe en Italie, mais elle pourrait être imitée ailleurs.
La France compte en effet de nombreux territoires qui se sont injustement dépeuplés avec le temps.

Le bureau peut maintenant être n’importe où, une table de cuisine ou même une plage de sable à l’autre bout du monde.
Déménager dans une ville italienne pittoresque séduit probablement de nombreuses personnes.

Mais cette perspective s’est encore améliorée avec deux destinations proposant de subventionner les travailleurs qui emménagent.

50% de réduction de loyer pour le télétravail

Santa Fiora en Toscane et Rieti dans le Latium paieront jusqu’à 50% de votre loyer. Il suffit pour cela d’emménager là bas et de pratiquer le télétravail pour quelques mois au minimum.
Les «villages de travail intelligents» sont désormais florissants en Italie. Les autorités locales saisissent le potentiel de dynamiser l’internet à haut débit et de mettre en place des «laboratoires» équipés pour les télétravailleurs.

Situé au cœur de la Toscane sauvage, le village médiéval de Santa Fiora est niché dans la réserve naturelle de Monte Amiata. Il se situe à proximité de la vallée du Val d’Orcia, de Montepulciano et de Sienne.

Aujourd’hui, la population est à peine de 2 500 habitants. Le maire Federico Balocchi pense que la technologie et le travail virtuel peuvent révolutionner l’avenir de sa ville.
Les télétravailleurs souhaitant déménager et louer une maison ici recevront jusqu’à 200 €. Ou 50% du loyer total pour des séjours de longue durée de deux à six mois.

Les loyers sont généralement compris entre 300 € et 500 € par mois. Ce qui signifie que toute personne qui déménage ici pourrait payer 100 € par mois.
La mairie a lancé un site Web pour annoncer les locations. Elle propose aussi une liste de services utiles et de contacts : plombiers, baby-sitters, médecins, électriciens, livreurs, pour que les nouveaux arrivants se sentent instantanément chez eux.

 

Pour en savoir plus :
l’article (en anglais) du site CNN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic