Numérique et TPE PME : la cybersécurité au centre des inquiétudes

4 mois ago
91

La 3ème édition du Baromètre France Num se penche sur la perception des enjeux de la transformation numérique par les TPE et PME françaises, ainsi que sur leur utilisation d’outils numériques. L’étude, réalisée par le Crédoc pour France Num, intègre de nouvelles thématiques, dont le numérique durable et l’utilisation des données et de l’intelligence artificielle.

En 2023, 76 % des dirigeants de TPE/PME estiment que le numérique bénéficie à leur entreprise, une légère baisse par rapport à 2022 (81 %). Toutefois, 51 % des entreprises attirent au moins 5 % de leurs clients en ligne, en hausse de 8 points depuis 2022.

Les secteurs de l’hébergement et de la restauration sont en tête, tandis que le transport et la logistique, l’agriculture et l’industrie agro-alimentaire sont moins présents en ligne. La majorité des entreprises considèrent que le numérique facilite la communication avec les clients (74 %) et, dans une moindre mesure, avec les employés (59 %).

 

Les inquiétudes sur la cybersécurité augmentent de 12 %

Près de la moitié des TPE/PME expriment des doutes quant au retour sur investissement du numérique ou craignent la perte ou le vol de données. En 2023, 39 % estiment que le numérique permet de générer des profits, tandis que 48 % pensent qu’il permet de réaliser des économies, et 19 % estiment qu’il fait perdre plus de temps qu’il n’en fait gagner.

Les préoccupations concernant la cybersécurité sont en hausse, avec 48 % des entreprises exprimant des craintes, soit une augmentation de 12 points par rapport à 2020. Les secteurs les plus matures et technologiques sont moins inquiets face aux cybermenaces.

Les TPE/PME sont de plus en plus présentes en ligne, avec 84 % ayant au moins une forme de visibilité en ligne, notamment via un site web (67 %), des comptes de réseaux sociaux (61 %), des référencements sur des annuaires en ligne (55 %), ou l’achat de mots clés pour améliorer leur classement dans les résultats de recherche (26 %).

Bien que les avantages perçus de la présence en ligne, que ce soit par le biais d’un site web ou de comptes de réseaux sociaux, soient similaires, les entreprises avec un site web sont généralement plus convaincues des bénéfices de leur investissement que celles qui se limitent aux réseaux sociaux. Par exemple, 47 % des entreprises avec un site internet estiment qu’il permet de faire connaître leur entreprise, tandis que seulement 39 % des entreprises présentes sur les réseaux sociaux citent ce bénéfice. De plus, 46 % des entreprises avec un site internet estiment qu’il facilite leur visibilité sur internet, par rapport à 34 % pour celles qui se concentrent sur les réseaux sociaux. De même, 32 % des entreprises avec un site internet estiment qu’il les aide à acquérir de nouveaux clients, comparé à 24 % pour celles présentes uniquement sur les réseaux sociaux.

Enfin, plus de la moitié des entreprises sans site internet ou sans présence sur les réseaux sociaux estiment que cela n’est pas pertinent pour leur secteur d’activité. Parmi celles qui n’ont pas de site internet, une sur cinq estime ne pas avoir les moyens financiers pour entreprendre un tel projet.

 

Vente en ligne oui, mais pas pour tous

Certaines TPE/PME vendent en ligne, avec 27 % d’entre elles utilisant des solutions de vente en ligne qui représentent 18 % de leur chiffre d’affaires. Cela se fait principalement via des sites web marchands (19 %), des commandes en ligne avec retrait en magasin (click & collect, 12 %), des ventes sur les réseaux sociaux (10 %), ou des places de marché en ligne (7 %). Les secteurs de l’hébergement et de la restauration ainsi que le commerce sont en tête en termes de vente en ligne, tandis que le secteur des services à la personne est le moins impliqué.

Malgré les avantages perçus du numérique, la majorité des TPE/PME estime que la vente en ligne n’est pas adaptée à leur secteur d’activité, avec 58 % d’entre elles n’ayant pas de présence en ligne pour cette raison. Cette tendance est encore plus marquée dans des secteurs spécifiques, comme la finance et l’assurance, où 69 % des TPE/PME estiment que la vente en ligne n’est pas pertinente pour leurs activités.

En ce qui concerne les solutions de gestion, la plupart des TPE/PME utilisent des outils de gestion, mais leur adoption varie en fonction de la taille de l’entreprise. Les PME de 10 à 249 employés sont mieux équipées en outils de gestion comptable et de facturation par rapport aux très petites entreprises (TPE) sans employés.

 

57 % des TPE et PME sont sensibles à la sobriété numérique

Les TPE et PME sont de plus en plus conscientes de l’impact environnemental du numérique, avec plus de la moitié d’entre elles (57 %) se montrant sensibles à cette question. Parmi elles, 42 % ont déjà mis en place des mesures en faveur de la sobriété numérique, et 15 % prévoient de le faire dans les 12 prochains mois.

Ces entreprises ont également des projets numériques en préparation, avec 71 % d’entre elles prévoyant de réaliser de tels projets au cours des deux prochaines années, marquant une augmentation de 4 points par rapport à précédemment. Cependant, elles envisagent de réduire légèrement leurs dépenses, avec 44 % prêtes à investir plus de 1 000 € (en baisse de 3 points) et 28 % plus de 2 000 € (en baisse de 4 points) pour ces projets.

En ce qui concerne l’achat de services numériques, 81 % des TPE et PME préfèrent faire appel à des prestataires français, dont 56 % favorisent ceux situés localement, à proximité géographique de leur entreprise. Pour l’achat de logiciels, la préférence pour les fournisseurs français reste élevée, mais baisse légèrement à 65 %. L’appartenance à un prestataire européen est d’une importance marginale, ne représentant que 3 % des préférences exprimées.

 

Pour en savoir plus :
le baromètre France Numérique 2023

Sur ce sujet, nous vous invitons aussi à visionner le décryptage en vidéo d’Alain GARNIER de Jamespot.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contribuer ou publier sur Tech Ethic