FAIRTEC : pour la sobriété numérique des smartphones

5 mois ago
413

FAIRTEC, c’est un collectif fédérant plusieurs acteurs de la téléphonie numérique, qui ont décidé d’œuvrer ensemble pour la sobriété numérique.

Selon ce collectif, créé il y a quelques semaines seulement, les organisations ont la responsabilité d’offrir des solutions et des services susceptibles de limiter notre impact et d’accompagner les utilisateurs finaux à changer leurs pratiques.

C’est grâce à cette conviction commune qu’ils ont créé FairTEC, un collectif d’acteurs engagés au service de la sobriété numérique. Ils travaillent ensemble pour offrir des alternatives crédibles et durables pour changer de paradigme.

On trouve notamment au sein de ce collectif :

  • Fairphone
    Un smartphone durable, produit dans des conditions respectueuses des Hommes et de la planète et facilement réparable de part sa conception et la disponibilité des pièces détachées.
  • TeleCoop
    Un opérateur télécom coopératif qui permet de ne payer que les données mobiles que vous consommez réellement pour reprendre la main sur votre consommation mobile.
  • /e/OS
    Un système d’exploitation open-source, respectueux de la vie privée et interopérable avec les applications mobiles habituelles.
  • Commown
    Un service coopératif de location de matériel électronique. Commown ne vendra jamais ses Fairphone et fera donc tout pour les réparer et les (re)louer le plus longtemps possible.

Le manifeste pour plus de sobriété numérique pour les smartphones

Les objectifs qui fédèrent les acteurs actuels de FAIRTEC sont explicités dans le manifeste qui préside à la création.

Ils s’expriment ainsi :

  • Travailler ensemble pour créer une plateforme intégrée où les utilisateurs finaux peuvent facilement accéder à l’ensemble des solutions et services offerts par FairTEC.
  • Travailler ensemble pour garantir que FairTEC promeut des solutions et des services qui intègrent les principes clés de l’économie circulaire. Cela comprend le téléphone lui-même, le système d’exploitation, l’accès au réseau, et le modèle économique de location dans lequel le service est fourni.
  • Collaborer et mutualiser les actions pour sensibiliser les citoyens aux sujets sociétaux et environnementaux que se pose le numérique.
  • Travailler ensemble pour peser dans la législation nationale et européenne au service d’un numérique souhaitable et soutenable.
  • Rester ouvert à d’autres acteurs du numérique responsable pour qu’ils rejoignent FairTEC.

Une offre déjà existante

Au delà des paroles, est possible sur le site du collectif de souscrire un abonnement en louant un téléphone « numériquement sobre », avec son accès au réseau.

On estime que le numérique est responsable d’environ 3,7% des gaz à effet de serre émis dans le monde.

Avec 1,4 milliard de smartphones vendus chaque année et seulement 15% réutilisés ou recyclés, les smartphones sont responsables d’une partie significative de cet impact.

Pour en savoir plus :
Le site du collectif Fairtec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic