• Big Data
  • Big Data : les données vocales en ligne de mire

Big Data : les données vocales en ligne de mire

2 ans ago
315

Dubber, expert dans le big data et notamment l’exploitation des données vocales, a réalisé une étude fin 2019. Les résultats viennent d’être publiés dans un rapport chiffré. L’enquête a été réalisé au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Australie sur la capture et l’utilisation des données vocales.

Selon ce rapport, le marché mondial de l’analyse vocale devrait atteindre 1,6 milliard de dollars d’ici 2020.
Cela augmentera à mesure que l’IA et l’apprentissage automatique évolueront.

Nous utilisons tous nos téléphones au travail. Mais les données vocales restent une ressource que les entreprises n’utilisent pas.

Une volonté d’exploiter le Big Data avec les données vocales

64% des employés ont déclaré ne pas avoir de moyen d’enregistrer les conversations professionnelles sur leur téléphone.
Près d’un tiers capturent des données vocales, mais n’utilisent pas ces données pour la Business Intelligence.
Parmi ceux qui les capturent, l’utilisation Big Data des données consiste en :

  • 58 % pour un usage de formation
  • 38% pour des raisons légales ou de conformité
  • 38% pour la résolution de problèmes ou conflits

52% des gestionnaires ont rencontré des problèmes de communication avec un collègue ou un client en raison d’un manque d’informations.
Un tiers des répondants ont déclaré qu’en raison de leur incapacité à enregistrer les appels, ils n’avaient pas connaissance d’un problème lors d’un appel qui a par la suite affecté un client.

Plus d’un cinquième (23%) des personnes occupant des postes de direction n’étaient pas au courant d’un problème lors d’un appel ayant une incidence sur le bien-être d’un employé, comme l’intimidation.

La conclusion de Dubber est donc d’inciter les entreprises à procéder à l’enregistrement et l’exploitation de ces données vocales.
Cette étude est visible en ligne ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic