Le numérique pas si polluant que ça ?

2 ans ago
397

On se laisse vite prendre par les média et leur obligation de faire des raccourcis et des ellipses.

De nombreux sujets, même ceux qui sont « surtraités » dans l’actualité comme le numérique, ne sont pas forcément fouillés ou ne font pas l’objet d’une vérification en profondeur.

Raphaël Lemaire, consultant en logiciels, s’est interrogé sur l’impact réel du numérique sur le réchauffement climatique.

Et il est allé chercher des chiffres très intéressants, qu’il a rassemblé dans une infographie. Voici quelques extraits de ses conclusions.

L’impact du numérique est faible

« …les médias étant ce qu’ils sont, on a vu fleurir des titres racoleurs blâmant la jeunesse connectée faussement écolo. On voit aussi des conseils peu pertinents se transmettre et rester dans la tête des gens pour leur simplicité et leur attrait , comme « supprime tes mails et évite la fonction Reply All ». Les chiffres et les constats sont parfois pris hors contexte sans comparaison avec d’autre activités et usages.
C’est vrai qu’il est toujours compliqué de bien visualiser les ordres de grandeurs. C’est donc ce que je me suis attelé à faire avec des bulles colorées.

On voit qu’on peut faire tout ce qu’on veut avec ses mails, en un épisode de série ou deux, tout est « annulé ». La vidéo est de loin le sujet principal quand on parle de données.
Mais là on est dans le pur numérique. Pour comparer avec d’autres choses du quotidien, j’ai ensuite pris une métrique pour laquelle on trouve des données facilement : les émissions de GES, mesurées en kg équivalent co2.

On voit qu’il est tout à fait cohérent d’être flexitarien et de regarder Stranger Things.
Si vous avez de bon yeux, vous pouvez voir le petit point rouge de l’email à coté du point bleu de la vidéo… (non ce n’est pas vrai je ne l’ai pas mis, mais vous pouvez l’imaginer!) » […]

Pour en savoir plus :
> l’article du blog de Raphaël Lemaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contribuer ou publier sur Tech Ethic